ironman3

De Shane Black avec Robert Downey Jr, Gwyneth Paltrow, Don Cheadle et Guy Pearce

Synopsis Tony Stark, l’industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l’épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu’il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ? (source allociné)

 

Last but not least :

Pour clore la saga, Marvel a choisi de confier son bébé férrugineux à Shane Black. Joh Favreau ayant réalisé les deux premiers chapitres, on pouvait craindre une cassure dans le rythme et surtout dans le respect de la licence.

Dès le générique, ponctué par un tonitruant "I'm blue" d'Eiffel 65 qui nous propulse directement dans l'époque de l'action, le spectacle visuel demarre et rassure immédiatement sur le déroulement de ces 2h11 qui sonnent la fin de l'épopée du plus arrogant et drôle des super-héros, j'ai nommé Iron (Tony Stark) Man.

Et on peut dire que le film tient ses promesses, tant en matière d'effets spéciaux (la séquence de la destruction de la maison de Tony et la bataille finale feront date), qu'en scénario.

Le film nous ramène à la génèse de la destruction du mythe et nous propose presque une enquête policière pour retrouver la piste du mandarin, LE vrai méchant de la saga.

Il faut dire que l'enjeu monte d'un cran dans cet épisode car le héros est visé personnellement et doit protéger celle qui est maintenant sa femme, sa "secrétaire" Pepper Potts, jouée glamourissimement bien par Gwyneth Paltrow.

En effet, pour tenter d'arrêter un terroriste nommé le mandarin, qui transforme des êtres humains en bombes nucléaires, Stark le provoque par l'intermédiaire des médias, en lui donnant simplement rendez-vous chez lui.

Le ton est donné : un enchaînement de scènes d'actions de belle facture et un second degrès appelé à devenir culte, grâce aux cabotinages de Robert Downey Jr, en grande forme.

Du grand spectacle donc, mais pas que. Quelques belles surprises : des twists, des gags, un final à tiroir et des personnages secondaires marquants (Guy Pearce en scientifique, Ty Simpkins en "Stark junior" et Ben Kingsley au sommet de son art) en font l'opus le plus riche de la saga.

Shane Black impose sa patte reconnaissable entre mille (scénariste de la saga "l'arme fatale" et réalisateur de "Kiss kiss bang bang") et conclue amoureusement l'épopée de Stark.

De quoi ravir les marvel's fans.

Note: 7/10

 

Iron-Man-3iron_man_3_official-wide